Actualités

« N’oublions jamais » pour attiser le devoir de mémoire

Par Sabrina Marais, publié le lundi 5 novembre 2018 08:37 - Mis à jour le mardi 6 novembre 2018 18:32
14-18-SLIDE-EEL.jpg
A partir du 10 novembre et jusqu’au printemps, le Département commémore la fin de la première guerre mondiale avec des expositions, des conférences et des concerts.

À la onzième heure du onzième jour du onzième mois de la cinquième année de guerre, les armes se sont tues.

Quelques heures auparavant était signé, dans un wagon-restaurant stationné dans la clairière de Rethondes, l’armistice mettant fin à la Grande Guerre.
Sur le front comme partout dans le pays, l’annonce de ce cessez-le-feu est accueillie dans une liesse partagée : la joie d’un côté mais aussi le soulagement de voir enfin la fin d'une guerre qui a fait pour l'ensemble des belligérants plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés, dont 8 millions de civils.

Des rendez-vous de novembre au printemps

C’est aussi très vite de nouvelles interrogations sur l’équilibre et l’avenir du monde. Le soir même du 11 novembre, Georges Clemenceau confie avec une extrême lucidité au général Mordacq : « Nous avons gagné la guerre, non sans peine. Maintenant il va falloir gagner la paix, et ce sera peut-être encore plus difficile ». L’histoire lui donnera malheureusement raison.

C’est de cette ambiance d’avant de pendant et d’après le conflit dont il sera question à partir du 10 novembre dans le cadre des commémorations de la Grande Guerre organisées par le Département de l’Eure.

« On ne fête pas le centenaire, on le commémore », rappelle à cette occasion le président du Département, Pascal Lehongre.
De novembre et jusqu’au printemps, de nombreuses expositions, manifestations ou conférences vont entretenir la mémoire de ce funeste épisode de l’humanité par le prisme notamment de ce qui s’est passé dans l’Eure.

Retrouvez ci-joint le programme complet.

Pièces jointes

À télécharger

 / 1